6 août – Journée de l’Europe

Le thème de notre séjour cette année était l’Europe.

Nos hôtes ont organisé une journée pour penser, discuter, partager sur l’Europe.

Nous nous sommes donc tous réunis ce lundi 6 août à l’école de Bockhorn. Plusieurs personnalités sont venues débattre sur des sujets concernant l’Europe : le consul général polonais Andrzej Osiak, le consul général adjoint français Pierre Robion, Tobias Winkler, le responsable du bureau d’information du Parlement européen, ainsi que Volker Grönhagen, chef du refuge de Erding pour les réfugiés.

La langue des débats était l’allemand mais tous les français ont pu bénéficier d’un interprète.

Caroline Keiser, une des jeunes femmes allemandes, nous a présenté un court métrage dans lequel elle a interrogé de nombreuses personnes sur leur vision de l’Europe, ce que l’Europe leur apporte au quotidien, ce qu’il voit pour l’avenir etc.

Volker a ensuite pris la parole pour expliquer comment les habitants et les volontaires d’Erding ont accueilli les milliers de migrants : « En septembre 2015, une partie de l’aéroport militaire d’Erding a été reconstruit pendant quatre semaines, de sorte que jusqu’à 5 000 réfugiés pouvaient s’y rendre. Tous les réfugiés qui viennent à Erding sont sélectionnés dans le cadre du programme de réinstallation. Le programme, adopté en 2015, vise à distribuer 160 000 réfugiés de Grèce et d’Italie aux autres États membres de l’UE. L’Allemagne reçoit 27 500 des demandeurs d’asile. Grönhagen et Brückner ont déclaré que 7 000 réfugiés avaient été admis dans le camp. Le camp reçoit d’ailleurs chaque mois 500 réfugiés.
Les services de sécurité en Allemagne examinent les demandes et les personnes avant que l’Allemagne ne notifie les réfugiés acceptés aux autorités italiennes et grecques.
Avant le départ, un examen médical a été effectué. Les réfugiés sont ramassés par autobus à l’aéroport de Munich et emmenés dans la salle d’attente, où ils sont traités pour être reconnus.
La plupart des demandeurs d’asile ne restent que trois jours maximum avant d’être emmenés dans une première installation d’accueil.
À l’heure actuelle, la Bavière est la deuxième région qui accueille le nombre le plus important de réfugiés après la Rhénanie-du-Nord-Westphalie: 15,53% ». (extrait de Südeutsce Zeitung)

Nous avons aussi été amenés à poser nos questions et à débattre sur des sujets.

Pour le déjeuner, des personnes de toutes nationalités nous ont offert un repas, tourné lui-aussi vers l’Europe. Au menu : plat typique polonais, pizza, plats allemands, patisseries françaises…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.